remèdes et remèdes pour le combattre

264

L’insomnie est un trouble répandu qui peut entraîner des désagréments au quotidien : irritabilité, troubles de la mémoire et manque de concentration. Voici les remèdes pour venir à bout de ce grand monstre qu’est l’insomnie et lutter contre les troubles du sommeil.

Le terme insomnie définit la difficulté ou l’incapacité à s’endormir malgré un état de besoin physiologique et de fatigue. On parle souvent de insomnie lorsque vous dormez moins de 6 heures par nuit pendant environ 4 nuits ou plus en une semaine. Ceux qui souffrent de ce trouble fréquent et persistant ont des réveils constants, des difficultés à se rendormir, se réveillent mal reposés, fatigués, irrités et avec des difficultés de concentration. En Italie, environ 10 millions de personnes souffrent d’insomnie chronique avec des répercussions importantes sur leur bien-être psychophysique et leur qualité de vie. Cependant, certaines personnes sont plus susceptibles de souffrir d’insomnie que d’autres. Les personnes âgées de plus de 60 ans ont un risque élevé de le développer. Les femmes sont également plus susceptibles de développer ce trouble que les hommes, les bébés et les enfants. En fait, on pense que les changements hormonaux contribuent à l’apparition de ce problème ; pendant la grossesse, 84 % des femmes signalent des symptômes d’insomnie. Même le sommeil n’est pas seulement lié à sa durée mais surtout à sa qualité. Mais que savons-nous vraiment de ce trouble ? Et surtout, quelles sont les traitements et remèdes pour lutter contre l’insomnie?

Les types d’insomnie

Il existe différents types d’insomnie qui peuvent être répartis selon la durée, la gravité et la période d’apparition. Si nous nous référons au durée, nous pouvons en parler:

  • insomnie passagère: elle dure quelques jours et est provoquée par une brève situation de stress physiologique (état fébrile) ou situationnel (fuseau horaire) ;
  • insomnie courte: dure quelques semaines et survient en relation avec une situation de stress physiologique prolongé (maladie grave) ou situationnelle (deuil) ;
  • insomnie de longue durée: elle dure plus d’un mois et peut être causée par divers facteurs tels que l’apparition de maladies organiques chroniques mais aussi l’abus de substances alcooliques ou l’usage de médicaments psychiatriques. Dans ce cas, il est conseillé de faire des contrôles médicaux spécifiques.

Si l’on considère le période d’apparition c’est-à-dire le moment de la nuit où vous vous réveillez ou avez de la difficulté à vous endormir, on peut parler de :

  • insomnie initiale: elle se matérialise par la difficulté à s’endormir ; de nombreuses personnes peuvent passer plusieurs heures avant de s’endormir ;
  • insomnie centrale: il se manifeste sous forme de micro-réveils durant la nuit mais aussi le réveil complet en pleine nuit avec la difficulté conséquente de se rendormir ;
  • insomnie terminale : Après 4 à 5 heures de sommeil, vous vous réveillez tôt le matin. Souvent ce type d’insomnie est lié à des états de tension.

Symptômes de l’insomnie

Les personnes souffrant d’insomnie peuvent présenter un ou plusieurs des symptômes suivants symptômes:

  • se réveiller souvent pendant la nuit;
  • difficulté à s’endormir;
  • fatigue au réveil;
  • fatigue tout au long de la journée;
  • se réveiller aux premières heures de l’aube;

De tels symptômes entraînent plusieurs inconvénient pendant la journée, y compris :

  • mal de tête;
  • tempérament court;
  • problèmes de mémoire et de concentration;
  • états de tension;
  • symptômes gastro-intestinaux;
  • fatigue accrue;
  • humeur altérée.

Causes insomnie

Les causes qui déterminent l’insomnie peuvent être nombreuses et il est important d’identifier le problème afin d’aider la personne touchée à le résoudre. Parmi les différents cause rappelles toi:

  • stress;
  • dépression;
  • anxiété chronique;
  • maladie, douleur ou symptômes de pathologies organiques;
  • facteurs environnementaux (bruit de l’extérieur comme la circulation ou le ronflement), températures inadéquates (trop chaud, trop froid), lit inconfortable ;
  • prendre des drogues et/ou des stimulants ;
  • hyperactivité de la glande thyroïde;
  • ménopause;
  • situations psychologiques stressantes (perte d’emploi, deuil, conflits dans la vie familiale et/ou professionnelle).

Conséquences insomnie

L’insomnie, en particulier celle prolongée dans le temps, peut avoir des conséquences importantes dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Les personnes affligées ont plus difficulté gérer les situations de stress au niveau familial et professionnel, une plus grande difficulté à prendre des décisions et à accomplir des tâches simples. Les insomniaques chroniques se plaignent principalement d’une efficacité physique réduite, de sentiments négatifs, de tristesse, d’anxiété, de nervosité et d’irritabilité, de difficultés à résoudre des problèmes et de problèmes de mémoire. Les recherches menées sur ces sujets ont montré une privation chronique de sommeil qui a une conséquence baisse de productivité c’est un plus grand nombre d’accidents. En effet, le risque d’accident de la route augmente considérablement chez les personnes souffrant d’insomnie.Au travail, il y a aussi une baisse de productivité et de performance.

Traitement de l’insomnie insomnie

Pour résoudre au mieux le problème de l’insomnie, il est avant tout nécessaire de poser un diagnostic correct et opportun. S’il s’agit d’une forme primitive d’insomnie sans cause secondaire, la première tentative de correction doit être faite avec la suggestion de simples règles d’hygiène du sommeil. À cet égard, il existe plusieurs méthodes pour traiter l’insomnie sans recourir à l’utilisation de médicaments:

  • ne vous couchez que lorsque vous avez sommeil, ne vous levez pas si vous n’arrivez pas à vous endormir et ne vous recouchez que si vous avez vraiment sommeil, ne mangez pas ou ne regardez pas la télévision au lit, évitez la sieste l’après-midi ;
  • juste avant d’aller au lit, évitez d’utiliser un téléphone portable qui ne doit pas être gardé près de vous
  • rester au lit aussi longtemps que vous dormez;
  • dans les heures précédant le sommeil, il est conseillé d’éviter l’exposition aux sources lumineuses et sonores telles que les téléviseurs, les tablettes, les smartphones et les ordinateurs car la lumière produite inhibe la production de mélatonine, l’hormone qui favorise le sommeil ;
  • quant aux remèdes naturels contre l’insomnie, il est possible de consommer un verre de lait avant de se coucher puisque l’acide aminé tryptophane, contenu dans le lait, a une action sédative naturelle ;
  • il est également recommandé de boire des tisanes de valériane, d’aubépine et de camomille car elles ont un effet anxiolytique, hypnotique et sédatif ;
  • informer de la bonne manière, corriger les mauvaises opinions sur le sommeil. Par exemple, il est très important qu’une personne âgée soit informée des changements « normaux » du sommeil avec l’âge, en les distinguant de ceux qui sont définitivement anormaux ;
  • technique de relaxation, afin d’éliminer les tensions et l’anxiété. Il est conseillé de réaliser des activités relaxantes par exemple il est important d’écouter de la musique classique car elle ralentit le rythme cardiaque, diminue la pression et la quantité d’hormones de stress. Il est également recommandé de faire une promenade d’environ 10 minutes car cela réduit les hormones du stress et d’apprendre à respirer profondément, peut-être en pratiquant le yoga, car la respiration affecte directement les systèmes endommagés par le stress ;
  • activité physique légère/modérée : induit la relaxation et augmente la température corporelle, idéale pour induire le sommeil. Évitez les exercices intenses avant d’aller au lit.


Noter

Auteur de l’image : pixabay.com